PAMAC, a Model of Capacity Building for Civil Society Organizations: Successful Voluntary HIV Counseling and Testing

Le Programme d’Appui au Monde Associatif et Communautaire (PAMAC) est une initiative originale et unique. Soutenu par le PNUD et le Gouvernement, le PAMAC est un acteur clé pour la dynamisation de la réponse communautaire dans la lutte contre le Sida.

La séroprévalence au Burkina Faso est en baisse constante avec près de 1,6% en 2008 par rapport aux 7,3% en 1997. La création du PAMAC en 2003, décidée par le gouvernement et soutenu par le PNUD, visait à répondre au défi de l’implication coordonnée de la société civile et du renforcement de ses capacités. Le système décentralisé mis en place par le PAMAC, a permis aux organisations de la société civile de s’organiser en structures et réseaux communautaires pour une participation active et harmonisé dans la lutte contre le VIH/Sida au profit de la population bénéficiaire au moyen de services de qualité. Instrument au service de la société civile, le PAMAC est à la fois un médiateur et un acteur entre les associations, les autorités nationales et les partenaires techniques et financiers pour coordonner les interventions communautaires, mobiliser des ressources, valoriser l’expertise communautaire et renforcer le plaidoyer. Axé sur les résultats, le PAMAC intervient sur base des besoins exprimés par la société civile dans plusieurs domaines clés de la lutte contre le VIH/Sida tels que la prévention, le conseil dépistage volontaire (CDV), la prise en charge communautaire et l’appui institutionnel. Des programmes communautaires de lutte contre la tuberculose et plus récemment le paludisme, rentrent dans son domaine de compétence. L’un des succès du PAMAC est le CDV mis en oeuvre par le monde associatif et communautaire. Face à la faiblesse des services sanitaires dans le domaine du dépistage, le PAMAC avait depuis le début de sa création, comme premier objectif de développer une large stratégie d’accès au CDV pour la population. Pour cela, il a mis en place les trois stratégies complémentaires suivantes : une stratégie fixe avec des services de CDV à la disposition de la population dans des centres communautaires, une stratégie avancée avec des services de CDV proposés autour des centres de santé et enfin une stratégie mobile qui va à la rencontre des personnes sans accès géographique aux CDV. Grâce à cette approche harmonisée, conjointement décidée par le PAMAC et le monde communautaire, les associations bénéficiaires ont pu réaliser des tests volontaires avec une couverture nationale. Cela a été possible par la mise en place des centres de dépistage au niveau de toutes les régions sanitaires qui se sont professionnalisés dans leur domaine d’intervention au moyen d’un appui financier et technique constant. Une autre stratégie phare développée par le PAMAC pour un meilleur accès au CDV se traduit par les campagnes nationales de dépistage. Pendant ces campagnes, une grande promotion du test-dépistage volontaire est menée par la société civile avec le soutien du PAMAC qui met en place un système organisationnel et les moyens logistiques capables de répondre efficacement aux besoins de la population. Des campagnes sont organisées chaque année ciblant différents groupes comme les jeunes dans les écoles et les universités, les routiers et les travailleuses de sexe et plus largement toute la population. Le succès du CDV, entre prévention et prise en charge, a renforcé la crédibilité des associations et des communautés devenues aujourd’hui des acteurs incontournables de la lutte contre la pandémie.

Year of publication: 
2010
Collection: 
UNDP Capacity is Development knowledge fair
Country: 
BURKINA FASO
Themes and sectors: 
Civil society
Themes and sectors: 
Health sector

The above is a summary or extract from the original source material. For the complete case story, please see the address given above.